Street Fighter : Malibu Comic (1993)

Réalisation : Don Hillsman et Len Strazewski


Dès la couverture, on sent qu'on va avoir le droit à un chef d'œuvre.

Comme beaucoup d'internautes ou d'amateurs de la saga de Capcom, vous n'êtes pas sans savoir que Street Fighter et les USA, ça fait pas vraiment bon ménage. Effectivement de cette association on retient le film avec Van Damme et, dans une moindre mesure (car moins connu outre atlantique) la série animée américaine.
Mais c'est sur papier que Street Fighter connaîtra sa plus grande humiliation (oui pire que le film et la série sus-cité). Rassurez vous je ne parle pas de l'excellente série du studio Udon sorti il y a quelque temps mais d'un truc bien plus antérieur.

En 1993, Malibu's comic acquiert les droit de Street Fighter, le dessin est confié à Don Hillsman et le scénario à Len Strazewski. Le résultat est tout bonnement catastrophique, aussi bien sur le fond que sur la forme. A tel point que Malibu hésitera plusieurs mois avant de sortir le premier volume.

Les dessins sont tout bonnement horribles, au point que certain suggéré de payer Hillsman pour qu'il s'arrète, voir de lui couper les mains. ça semble excessif mais c'est on ne peut plus réaliste au vu du résultat. Sérieusement, n'importe quel Fan art, même le plus raté se montrerai plus convaincant et respectueux, car à ce niveau c'est quand même une insulte, aussi bien au fan du jeu qu'au fan de comics. On se demande toujours comment une licence aussi importante à l'époque à put atterrir dans les mains d'un tel tâcheron.


Le combat Ryu Sagat comme on ne l'a jamais vu (tu m'étonnes)

Mais le massacre n'est pas seulement d'ordre graphique. En effet, non content d'avoir confier cette importante licence à un cancre en dessin, Malibu n'a rien trouvé de mieux que de confier le scénario à quelqu'un qui, au vu dut résultat, soit n'a jamais joué au jeu, soit abusé de substance prohibée.

Car scénaristiquement, c'est un véritable festival pour le fan, qui découvrira via les volumes que : Ryu et Chun Li vivent en couple, Ken a abandonné les championnat d'art martiaux pour devenir acteur, Sagat est un vulgaire combattant de rue qui n'hésite pas à attaquer lâchement dans le dos

Dès le volume 2 Ken meurt ! Tué par Sagat et Balrog, qui n'hésitent pas à envoyer la tête du blondinet à Ryu histoire de lui apprendre la vie. Tuer un personnage principal du jeu est déjà énorme, mais aussi rapidement ça tient de la folie ! D'ailleurs en apprenant la mort de Ken les Streets Fighters réagissent différemment : Dhalsim casse des statues sacrées sur le coup de la colère, Zangief combat des ours (remarqué c'est ce qu'il faisait dans le jeu), Guile va se saouler la gueule, Blanka (qui avait appris a lire grace à Ken) s'en va casser du voyou.

Dans le volume 3 arrive The Ferret, un super héros issue d'une autre série de Malibu, et qui va affronter Honda pour montrer qu'il peut botter le cul de n'importe quel Street Fighter (il se fera bien latter soit dit en passant). Parallèlement on voit l'entraînement d'un personnage appelé Nida (cherchez pas elle à était entièrement créé à l'occasion), et que c'est Bison qui à tué le maitre de Ryu et Ken.


Comment peut on oser faire ça à Chun Li, on dirait une sorcière !

Ce volume 3 sera le dernier, il n'y aura pas de volume 4. Capcom à vite réagit pour stopper le massacre. Ainsi à la fin du troisième volume on pouvait lire ces quelques lignes des auteurs :

"As many of you might have heard, due to complications with Capcom and their dislike of our adaptation of the most popular game in the world, concluding with this issue, Street Fighter the comic book has officially been cancelled. We formally apologize for the dissatisfaction and disappointment we know this news can and will generate. We are true fans of Street Fighter, so even though we will no longer be publishing it, we sincerely hope someone does!"

"Nous sommes des vrai fan de Street Fighter". Mais bien sur, et la marmotte elle met le chocolat...

Le mieux reste cependant une lettre des auteurs où ils expliquaient ce qu'ils avaient prévu scénaristiquement.

"Bison has appeared as the ultimate evil man in the Street Fighter community. He has carefully put together a small army of corrupted Street Fighters including Sagat, Balrog and Vega to destroy the rest, beginning with Ken. But this was all only an introduction to a much more sinister plot: M. Bison had made a deal with dark forces to create evil twins of every Street Fighter, so the ultimate battle would have been every man and woman against his or herself, literally. Which poses the question: are the three Street Fighters working for Bison evil twins? If so, where are the real Sagat, Balrog and Vega?"

En gros il était prévu de faire une guerre des clones, heureusement que Capcom a vite agit pour que le massacre s'arrête, parce que c'était parti pour le plus grand nawak de l'histoire.


Et paf ! Un bourre-pif !


Pour Conclure

Capcom n'avait rien dit pour le film de Vandame ou la série américaine, par contre ils ont vite fait de stopper ce comics, c'est dire la catastrophe. A éviter à tout prix, sauf si on a une curiosité malsaine.



Où le trouver ?

Jamais sortie outre Atlantique, l'éditeur a de plus fermé ses porte depuis un moment. Les chance de se le procurer est donc mince. D'un autre coté, est ce que ça en vaudrait la peine ?

allez pour la fin une petite image bonus




23/10/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres