Alone in the Dark (2001)

Auteurs : Randy et Jean-Marc Lofficier, Matt Haley, Aleski Briclot

 

 

 

 

En 2001 Après plusieurs années d'absence, infogrames décida de tenter de remettre la série Alone in the Dark sur le devant de la scène et confie au studio Darkworks le soin de réaliser un jeu qui relancera la licence. Il en ressortira Alone in the Dark : the New Nightmare, un survival horror plutôt réussit avec des effets de lumière impressionnants pour l'époque, mais ne se démarquant pas assez des autres titres du genre.

En parallèle à la sortie du jeu, Infogrames reprit la politique qu'il avait eu précédemment sur Prisoner of Ice et Alone in the Dark 3 en sortant une BD (plus précisément un comic) pour promouvoir la sortie du jeu.

 

 

 

Alors que l'archéologue Aline Cedrac est au Tibet avec son ami Franck Stone partent à la recherche de la cité d'Aggartha, Edward Carnby, agent du bureau 713 est envoyé sur les lieus afin d'enquêter sur la couronne de Genghis. Leurs destins vont se croiser et ensemble ils devront faire face à une menace millénaire qui sommeille.

 

Le comic Alone in the Dark se veut donc une préquelle à New nightmare et illustre donc la première rencontre entre Alice et Edward. Une rencontre qui offre une aventure plutôt dépaysante par rapport aux aventures habituelles du genre. En effet un lieu comme les montagnes du Tibet est inhabituel pour une œuvre Fantastique/Horrifique.

En fait c'est un peu le souci de cette œuvre, on a plus l'impression d'assister à une aventure du genre Tomb Raider plutôt qu'Alone in the Dark, ceci dut à la prédominance de l'action. Dès le début les héros se font poursuivre par des brigands ou des monstres et ne trouve que rarement du temps pour se reposer.

 

 

 

 

Cette course-poursuite quasi constante met en avant un autre souci, on sent que les scénaristes avaient pour directive de faire une histoire courte. Du coup on enchaîne rapidement les situations, pas de façon illogique, mais vraiment précipitée. On notera aussi quelques idées étranges comme les Yétis et leur implication dans l'histoire (plus besoin de chercher la source d'inspiration de La Momie 3).

Pourtant contrairement à ce que l'on pourrait croire, le comic est loin d'être un non respect du matériel d'origine, on y retrouve les éléments surnaturels et des références à Lovecraft et l'histoire est loin d'être mauvaise c'est juste que l'ensemble est inhabituel pour la série.

 

Niveau dessin, c'est plutôt classique, mais pas forcément toujours réussit. Disons que c'est inégal, notamment dans le choix des couleurs et des ombrages. On peut alterner dans la même page entre un dessin réussit d'un personnage et un autre plus simpliste, moins détaillé ou la colorisation moins recherché. Le tout est loin d'être illisible, mais on ne peut s’empêcher de se dire que ça aurait put être mieux dans l'ensemble au vu de certaines scènes vraiment réussies.

 

A noter à la fin du volume un making of avec présentation des auteurs, croquis, description de la saga et du jeu The New Nightmare.

 

 

 

 

 

Au final le comic Alone in the Dark est le genre de comic qui se lit vite, mais ne laisse pas forcément une présence inoubliable dans la tête de par son coté un peu trop classique dans l'ensemble et qui va trop vite jusqu'à la conclusion.

 

 

Où le trouver ?

 

Le Comic est sortie il y a 10 ans chez Semic en version intégrale (soit une cinquantaine de page maxi). Il faudra chercher du coté des cash ou du net pour espérer le trouver.

 

 



10/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres