Mortal Kombat : Defender of Realm (1995)

Réalisateur : Michael Goguen

 

 


 

On s’en rend pas compte, mais si en Europe la série Mortal Kombat n’est qu’une saga parmi tant d’autre et qu’au Japon elle est totalement insignifiante, en Amérique Mortal Kombat jouie d’une popularité qui n’a rien a envié a Street Fighter. Est-ce par fierté nationale (le jeu est américain) ou parce que l’univers séduit les habitants d’outre atlantique, toujours est t’il que cette popularité a donné lieu a de nombreux produit dérivée. Si tout le monde à en tête le film d’Anderson et sa médiocre suite, la série d’animation Defender of Realm est plus méconnu du public.

 

Diffusé discrètement en France* ou elle passait dans les environs de 6 heures du matin, Defender of Realm ne dépassa pas les 13 épisodes, fautes de succès. Ce n’est guère étonnant au vu du résultat qui est loin d’atteindre un niveau satisfaisant aussi bien pour les fans que pour les amateurs d’animation.

 

Un premier problème vient de la narration, la série commence directement par un affrontement entre Liu Kang et ses amis contre une armée de robot dirigé par Cyrax. Le spectateur néophyte est donc direct en face d’une histoire dont il ne connaît pas les protagonistes ni les origines. Certes ce genre de série est avant tout destinez aux fans, mais ce genre de base est extrêmement dommageable car a aucun moment on se sent concerné par les histoires.

 

Le design et l’animation sont sommaires. Le design est très simpliste, il y a peu de trait pour approfondir les visages ou détaillé un personnage, et malheureusement et contrairement a d’autre série, le coté sommaire du dessin ne sert pas forcément a favorisé la qualité d’animation, celle-ci se contente du strict minimum, parfois moins.

 

Les combats, n’ont aucun dynamisme, on note des erreurs dans la réalisation ou la mise en scène, et histoire de parachever le tableau, les personnages n’ont aucun intérêt. Certes le jeu était loin d’être réussi sur ce point, mais dans cette série, outre le fait d’avoir des personnalités soit caricatural, soit complètement vide, les héros sont tous affublé de dialogue insipide voir idiot.


Un petit mot que les effets sonores. C’est tout simplement n’importe quoi par moment. On se demande pourquoi on se tape des bruits de laser pour les boules de feu.

Ah et la VF est a l’instar de la VO, médiocre.

 

A tout ces problème sus cité, il faut en rajouter un dernier et pas des moindre : Mortal Kombat Defender of Realm s’adresse a un jeune publique, avec tout cela sous entend, voir plus. Car si on n’est guère surpris que les fatalités et autres éléments violents soient passés à la trappe, l’ajout d’éléments high-tech et de gadget se montre complètement hors de propos.

Il est donc possible d’admirer Nightwolf derrière un ordinateur géant, en train de donner des ordres a ses amis via des montre a écran, ces derniers partant en mission a bord de leur Jet futuriste pour que Striker puisse fermer les portes dimensionnel avec sa matraque électronique.

Ah ! Et on n’oubliera pas de rajouter un loup qui aura un petit rôle de mascotte.

 

A ce niveau c’est plus Mortal Kombat, c’est G.I. Joe.


 

Extrait du premier épisode

 

 

 

 

 

 

 

Mortal Kombat Defender of Realm est donc une mauvaise série sur tous les plans. Une mauvaise adaptation, un mauvais anime… Il n’y a rien qui puisse donner un quelconque intérêt.

 

 

Où le trouver

 

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la série est sortie en France en DVD. Mais pas le genre de DVD fier de s’afficher a la Fnac et consort, non. Plutôt le DVD tellement honteux qu’il se cache dans les Cash express et autres magasins de déstockage et ne contenant que 2 pauvres épisodes.

 

 

* Il faut noter que si la série a été réalisé en 1995, elle ne sera diffusé en France qu'en 2000 sur France 2. Cinq années de retard qui n'ont fait que creuser le gouffre qualitatif par rapport a la concurence.



13/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres