Tekken : Blood Vengeance (2011)

Réalisateur : Youichi Mori

 

 

 

 

Depuis quelque temps, les studios de jeux vidéo se lancent eux même dans la production de série ou films dérivés se certaine de leur licences. Que ce soit en animation traditionnel ou 3D, en roman, en BD voir en court métrage live, les studios ont très vite compris l’intérêt du cross média qui permet d’une part de prolonger l’univers du jeu et d’autre part de s’assurer une source de revenu supplémentaires. Évidement ceci n’est pas gage de qualité et si un Halo Legend s’en sort honorablement, un Dead Space Downfall lui aura vite fait de se faire oublier.

Évidement là il s’agit de titre occidentaux, mais les japonais son loin d’être en reste, comme Namco Bandai qui tenta l’expérience avec le film Tekken : Blood Vengeance en 2011.

 

 

Kazuya et Jin continue de se livrer une guerre sans merci par corporation interposer. Dernièrement, Jin semble s’intéresser à un dénommé Shin. Apprenant cela et espérant retrouver Jin, Ling Xiaoyu accepte d’espionner Shin pour le compte d’Anna Williams. Dans l’établissement ou étudie Shin, Xiaoyu fait la rencontre d’une dénommé Alysa qui semble aussi s’intéresser au jeune garçon.

 

Quand on s’attarde sur l’équipe derrière ce film, on se dit que Tekken : Blood Vengeance à tous les éléments pour partir sur de bon pied.

Pour le scénario on retrouve Dai Sato qui a travaillé sur des séries prestigieuses comme Cowboy Bebop, Samourai Champloo, Ghost in the Shell Stand Alone Complexe, Ergo Proxy ou Eureka Seven pour ne citer les plus connu. Ce qui augure un bon scénario.

A la réalisation c’est Youichi Mori, directeur des cinématiques des Tekken 5 et 6. Ce qui augure un respect de l’œuvre et de sont esprit vis-à-vis du jeu.

Le studio derrière est Digital Frontier, studio à qui l’ont doit les 2 films d’animation 3D Appleseed, des films qui, sans être des chef d'oeuvre, ont su marié comme il se doit action et scénario. Le studio est aussi derrière Resident Evil : Degénération qui sans être un grand film faisait passer un bon moment et faisait oublier les opus live de Anderson.

Donc pour résumer, on a un bon scénariste, un réalisateur habitué de la série et un studio qui a déjà fait ses preuves.  D’où une question qui taraude l’esprit une fois le film fini : Comment ça à put rater avec de telle base ?

 

 

 

 

 

 Shin, alias le macguffin du film

 

Oui car Tekken : Blood Vengeance ne remplit pas sont contrat et se montre très décevant, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, le principal souci n’est pas d’ordre technique ou de respect de l’univers. Car si effectivement le jeu est techniquement plus proche d’une cinématique de jeu vidéo qu’un film Pixar ou Dreamworks, elle est loin d’être dérangeante ou honteuse vu qu’il s’agit dune adaptation de jeux vidéo, d’autant plus que ce Tekken est bien supérieur à d’autre œuvre du même genre sur ce point.

De même l’esprit de la série est plutôt respecter, on y retrouve certain délire propre au jeu tout comme les rivalités entre Jin et son père.

 

 

 

 

En fait ce qui pose problème dans tout le film au point de le plomber et le rendre quasiment inintéressant voir ennuyeux, c’est le scénario.

Je ne suis pas de ceux qui disent qu’un scénario n’a aucune importance dans un film de combat, au contraire. Certes quand on va voir ce genre de film ce n’est pas ce que l’on cherche principalement, mais un scénario, même minimaliste qui permet de placer les personnages et leur motivation ne peut être qu’un plus.

 

Hors le scénario n’offre aucune satisfaction à ce niveau, non seulementles motivations des protagonistes se montre flou, mais en plus on a du mal à voir l’intérêt global de la chose, surtout au vu du final. Bref non seulement on se peine à s’attacher et a comprendre ce que veulent les héroïnes du film et où veut aller le scénario, mais quand on le comprend on se dit que c’est beaucoup d’errements pour pas grand chose.

Le scénario, déjà pas très concluant ou emballant, se permet en plus des facilités et des raccourcis grossier, on pensera notamment à Alysa qui bat facilement Xiaoyu mais se fait étrangement malmené par des soldats basique ou Panda qui apparaît et disparaît quand ça arrange l’histoire.

Mine de rien ce genre de chose, le film en est bourré, jusqu’au final avec un élément non seulement sortie d’on ne sait d’où mais qui en plus se montre totalement ridicule et ne fait que rallonger inutilement le métrage.

 

 

Au passage un faux raccord :

 

 

on voit très bien Alysa ne pas être bousculé par l'explosion...

 

 

... pourtant le plan suivant on la retrouve à terre.

 

Les combats (ce qui devrait être le moteur du film) sont plutôt bien réalisés mais se montre trop rare ! 3 en tout et pour tout ! C’est peu, très peu. De plus que, là encore, le scénario peine à les justifier.

En fait c’est comme si l’histoire ne savait pas quoi faire de la licence et des personnages, certes on retrouve quelques tête connu, mais dont on s’interroge sur l’utilité de leur présence. Comparé au film d’animation Street Fighter II par exemple, ce dernier avait réussit à justifier l’apparition de tous les personnages du jeu, même si c’était pour des très petit rôle. Tekken : Blood Vengeance à du mal avec 2 fois moins de perso.

Quand au fait que Alysa et Xiaoyu soient les héroïnes, cela aurait put être intéressant, mais là encore non seulement elles n’ont au final aucun véritable impact sur l’histoire mais en plus elles se retrouvent à sortir des phrases et des discutions très naïves et clichés.

 

 

Oh...Pitié, évitez de balancer ce genre de truc le plus naturellement du monde...

 

Vous l’aurez compris, Tekken : Blood Vengeance n’est pas un bon film. Trainant en longueur, manquant de rythme, trop radin en action, accumulant les raccourcis voir les idioties, et ne sachant pas utilisé correctement sa base, il se révèle plus ennuyeux qu’autre chose. Et autant dire que si les fans auront du mal à apprécier, les néophytes eux n’y verront aucun intérêt à part les rares scènes de combat plutôt bien foutus.

 

 

 

Où le trouver ?

 

 

Sortie officiellement chez Kaze en DVD, il est facilement trouvable dans diverse boutique ou site internet. On y trouve divers choix de langue en 5.1 (dont une VF pas honteuse mais pas génial non plus) et de sous titre. Par contre aucun bonus présent.

 

 

 



09/10/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres