Prince of Persia : Les Sables du Temps (2010)

Auteur : Meike Newel

 

 

 

 

Prince of Persia : Les Sables du Temps s’est fait attendre avec une certaine curiosité. Il faut dire que cette fois, ce n’était pas un petit studio qui était en charge de la production, mais Disney et Jerry Bruckheimer. Ajoutez à cela la présence de Meike Newel (Harry Potter et la coupe de feu) derrière la caméra et Jordan Mechner (le créateur du jeu) au scénario, autant dire que le film était attendu au tournant.

 

Jordan Mechner et les producteurs avaient prévenu dès le début que le scénario ne suivrait pas la trame du jeu, tout en reprenant les bases. Ainsi, si l’on retrouve la dague du temps et la princesse, il ne faudra pas s’étonner de l’absence de créature des sables et que l’intrigue ne se passent pas uniquement dans un château. Pourtant, malgré cette grande différence scénaristique, le film est malgré tout proche du jeu sur pas mal de point et se montre plutôt convaincant.

 

Convaincant, car malgré un scénario totalement différent on sent qu’on a effectivement affaire a une aventure du Prince de Perse. Ainsi retrouve t’on la dague du temps, le fameux McGuffin qui sert une fois de plus d’éléments déclencheurs de l’histoire. Mais on a surtout un univers crédible tout en étant en cohérence avec le jeu.

Ainsi, les scènes d’acrobaties (qui font honneur au jeu) sont évidement mis en avant lors des séquences d’actions, course sur les murs, saut acrobatique de pilone en pilone, on retrouve vraiment la gestuel du prince du jeu. On notera même que parfois la caméra qui s’attarde sur des éléments des décors comme dans le jeu.

 

Mais ce qui faut surtout saluer, c’est qu’un l’instar du film Silent Hill de Gans, on ressent une volonté de faire quelque chose de correct, et pas seulement une adaptation vite bâclé par un bisseux histoire d’engranger un max de fric facilement. La réalisation est soignée, les acteurs sont convaincants, il y a un vrai travail sur les décors et l’univers et les scènes d’actions sont lisibles, ce qui fait plaisir comparé à la mode clipesque que subit le cinéma dernièrement.

 

Bon évidement, il serait naïf ou de mauvaise fois que de dire que le film est sans défaut. L’histoire est plutôt prévisible et on repère vite le méchant et on peu noter un coté un peu trop manichéen par moment, bref du pur Disney. On pourrait également reprocher que l’aspect conte des milles et une nuits n’est pas assez souligné par rapport au jeu dont il est tiré. Mais cela fait quand même plaisir, au vu des moyen et du résultat, de voir qu’une adaptation a été traitée avec un tant soit peu de sérieux.

 

 

 

 

Même s’il ne respecte pas la trame du jeu, Prince of Persia : Les sables du temps se montre un divertissement agréable qui ne fait pas honte à la saga dont il est tiré. Pas un Chef d’œuvre du septième art, mais un divertissement qui rempli correctement son office.

 

 

Où le trouver

 

Comme Prévu, le film a eu le droit à une sortie DVD et BlueRay sur le territoire



04/06/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres