Paul W.S. Anderson

 

Paul W.S. Anderson (réalisateur)

 

 

 

 

Après Masami Obari, nous allons cette fois nous attaquer à une personne plus connu dans le domaine des adaptations. Paul William Scott Anderson de son nom entier a suivit un parcours particulier dans le monde de l’adaptation vidéo-ludique puisqu’au contraire d’un Uwe Boll qui s’est directement fait une mauvaise réputation dans le domaine, Paul W.S Anderson a démarré avec des a priori plutôt positif qui vont s’estomper au fil du temps et des films avant de se retrouver avec la même réputation que le réalisateur Allemand. Nous allons voir comment.

 

Née en 1965 en Angleterre à Newcastle, Anderson avoue s’ennuyer du cinéma de son pays trop accès sur les drames sociaux à l’époque, par conséquent il aimerait réaliser un film anglais qui sort des sentiers battu. S’il est influencé par le cinéma Hollywoodien, aussi surprenant que cela puisse paraître c’est le cinéma français, notamment celui de Besson et Léo Carax qui le confortera dans l’idée qu’il est possible faire des films bien rythmés avec des moyens inférieurs au standard américain.

C’est donc dans cette optique qu’il réalise en 1994 sont premier film, Shopping film au budget dérisoire de 2 millions de dollars dans lequel on retrouve Jude Law et Sean Bean à leur début. Shopping ne dépasse pas le stade du direct to vidéo mais se vend quand même à travers le monde dont les USA où des producteurs plutôt convaincu du résultat décide de l’appeler pour lui proposer la réalisation d’une adaptation dont ils ont acquis les droits.

 

 

 

 

Cette adaptation, c’est le film Mortal Kombat, Anderson y voyant l’occasion de se lancer dans le cinéma hollywoodien qu’il apprécie se lance volontiers dans l’aventure. Ses amis pensent qu’il est fou les précédentes adaptations de jeu comme Super Mario Bros ou Double Dragon ayant été des fours, Anderson lui est certain de pouvoir réussir là où d’autre on échoué en prenant le pari de respecter le jeu contrairement a ses prédécesseurs. Le tournage ne sera pas des plus simples, même s’il dispose d’un budget largement plus élevé que son précédent film (20 millions contre 2), Anderson devra se battre avec les producteurs pour imposer ses idées.

Sortie en 1995, Mortal Kombat est, à la surprise générale, un joli succès commercial. Si le film n’est pas forcément une réussite d’un point de vue cinématographique, il se montre respectueux du matériau de base malgré l’absence de séquence gore afin d’attirer un plus large publique. Malgré ce succès Anderson (et la moitié du casting du film) ne retentera pas l’aventure dans la suite.


 

Mortal Kombat, le film qui ouvrira las portes d'Hollywood à Anderson

 

En effet le réalisateur n’a pas envie d’être catalogué comme adaptateur de jeux/comics ou réalisateur de film d’action. Il se lance donc en 1997 dans la réalisation d’un film très différent de ses précédent Event Horizon. Mélange de Science-fiction et de fantastique Event Horizon est encore aujourd’hui considéré comme le meilleur film de Paul W.S. Anderson et un bon film du genre (il sera d’ailleurs la principale source d’inspiration du jeu Dead Space).

L’année suivante il réalise Soldier avec Kurt Russel et produit par la Warner. Si Anderson avait dut se battre pour imposer ses idées sur Mortal Kombat, sur Soldier il n’aura aucune liberté et aura vite fait de le dégouter de la méthode hollywoodienne pur et dur. Depuis il tourne ses films loin de L.A pour être sur de ne pas être déranger en permanence et commencera à produire et scénariser lui-même ses films.

 

 

Event Horizon avec Laurence Fishburn et Sam Neil

 

 

Après un téléfilm (vision parallèle) en 2000 pour se rafraichir les idées, Anderson rejoint Constantin Film et est engagé pour l’adaptation de Resident Evil. Cette nouvelle surprend, car il était prévu que ce soit George Roméro qui s’occupe du film (pour plus d’info sur cette histoire, je vous renvoie à l’article). Mais Paul se veut rassurant dans les différentes interviews, il explique qu’il est fan des jeux dont il connaît les moindres recoins. Pourquoi pas, ça va paraître bizarre aujourd’hui, mais a l’époque les joueur et fan était plutôt confiant, après tout Anderson avait réalisé Mortal Kombat qui avait respecté l’univers du jeu et Event Horizon, donc il semblait tout a fait capable.

Autant dire que la douche fut plutôt froide, si techniquement le film Resident Evil tient la route (Anderson sait filmer et un style personnel, certes froid mais qui a le mérite d’exister), l’adaptation est loin, très loin d’être fidèle au jeu. Pour sa défense Anderson expliquera qu’il voulait faire une préquelle au jeu (d’où le fait que le film devait a la base être sous-titré Ground Zéro. Sous-titre retiré suite au attentat du 11 septembre), ça se tenait d’un certain point de vue, jusqu'à ce que les suites qu’il a lui-même scénarisé sorte.

 

 

Paul Anderson sur le tournage de Resident Evil.

 

Mais ce qui coulera définitivement la réputation de Paul W.S. Anderson et en fera une bête noir aux yeux de certain n’est ni plus ni moins qu’Alien Vs Predator en 2004. Projet vieux de 15 ans, rencontre de 2 grandes créatures de la Science-fiction, un des cross over les plus attendu de l’histoire dont le concept avait déjà été décliné avec succès en Comics et en jeux vidéo… Bref Alien Vs Predator est un sacré projet à fort potentiel qu’Anderson massacrera. Rien de ce qui faisait la magie des films d’origines ou des produits dérivés de la franchise n’est gardée. Pire que tout, les créatures mythiques sont purement et simplement humiliées dans ce long métrage. Les grand guerrier Prédator se font avoir comme des quiches en plus de se battre comme des catcheurs quand à l’Alien… disons que cette image en rend malade plus d’un encore aujourd’hui :

 

L'alien réduit a l'état de bouclier et lance...brrr

 

 

Après la sortie de ce film Anderson est plutôt mal vu des cinéphile et fan de jeu, et il faut dire que le reste de sa carrière n’aide pas à changer d’avis. Outre les adaptation de jeu vidéo dont il se retrouve producteur, scénariste et/ou réalisateur comme Dead or Alive , Resident Evil Apocalypse (et les suite), Anderson se lance dans des remake comme Death Race ou d’autre adaptation comme Les Trois Mousquetaires. Là encore comme pour Resident Evil ou Alien Vs Predator, les dérives avec les œuvres originales sont telles que l’ont se demande parfois pourquoi les films portent le même nom.

 

On est loin du respect de l’univers de Mortal Kombat ou de l'atmosphère d'un Event Horizon. En fait, bien qu’il ne s’en rende pas totalement compte, Anderson a fini par ressembler au producteur qu’il critiquait à la base. Devenu lui-même producteur, il n’hésite pas a adapter ses film pour qu’il puisse toucher un grand nombre de personne, quitte a se détourner de l’œuvre d’origine.

 

 

Au final le jeune réalisateur anglais a réussit à s’intégrer à Hollywood, a tel point qu'au final il fini par passer pour un Yes-Men quelconque. Ceci dit, s'il se retrouve catalogué au même rang que Uwe Boll, il est quand même bien au dessus de ce dernier en terme de réalisation, mais il manque clairement de prise de risque a trop vouloir suivre et satisfaire un large public, avec des choix qui finissent par donner des film très discutable au niveau de l'intérêt.

 

Pour finir je vous invite à regarder l’interview du réalisateur en 3 partie réaliser par Mad Movies et trouvable sur cette adresse :

 

//www.mad-movies.com/Interview_en_video

 

 

Filmographie au hasard :

 

Shopping (Réalisateur, Scénariste)

Event Horizon (Réalisateur)

Alien Vs Predator (Réalisateur, Scénariste)

Les trois mousquetaires 3D (Réalisateur, Producteur)

 

 

Adaptation de jeux vidéo :

 

Mortal Kombat (Réalisateur)

Resident Evil (Réalisateur, Producteur, Scénariste)

Resident Evil Apocalypse (Producteur, Scénariste)

Resident Evil Extinction (Producteur, Scénariste)

Dead or Alive (Producteur)

Resident Evil : Afterlife (Réalisateur, Producteur, Scénariste)

 

 

 

Et pour l'anecdote People, Paul Anderson est marié à Milla Jovovich depuis 2009 avec qui il a eu une fille en 2007.



06/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres