Fatal Fury 1: La légende du loup enragé (1992)

Auteur : Fukutomi Hiroshi

 

 

jaquette américaine

 

 

En 1992, bien avant que le film d'animation Street Fighter 2 ne sorte, Fatal Fury eu le droit a une adaptation animé. Cependant, cette adaptation sera destiné à la télévision et non a une sortie cinéma sortie sous le nom complet de Fatal Fury : La légende du loup enragé (que nous appellerons Fatal Fury 1 pour plus de facilité)

 

 

Terry de retour à south town 10 ans après la mort de son pére.

 

Enfants, Terry et Andy Bogard assiste impuissant à l'assassinat de leur père par Geese Howard. Dix ans plus tard, après s'être entrainé à travers le monde, Terry revient à South Town afin de finaliser son entrainement et venger son père.

 

Au niveau de l'adaptation, Fatal Fury a le mérite de respecter le synopsis du jeu jusqu'au bout. On y retrouve d'ailleurs la plupart des personnages du jeu. Cependant, plusieurs personnage issue du jeu auront un rôle mineur, voir figuratif. A l'instar de Street Fighter 2, on peut dire que c'était inévitable vu le nombre de personnage à casé par rapport à la durée (on y reviendra plus tard).

A contrario, pour des besoins scénaristique, un personnage inédit fera son apparition afin de comblé le vide de personnage féminin du jeu. Lily (car c'est son nom) n'est pas une combattante mais s'avéra importante dans le déroulement de l'histoire et dans les futurs épisodes.

 

Bref sur le fond, Fatal Fury s'avère une bonne adaptation. Par contre sur la forme ça fait mal.

 

 

Lily un personnage rajouté dans un but scénaristique

 

 

Déjà posons un souci, Fatal Fury 1 ne fait que 46 min. Dit comme ça, ça n'a pas l'air d'être grave, pourtant ça souligne 2 élément important : le manque de temps et le manque de budget.

 

Le manque de temps : Ne serait-ce pour développer l'histoire et les personnages 46 min, c'est beaucoup trop court ! Du coup, l'anime ne s'attarde que sur Terry. On va dire que c'est logique vu que c'est le héros (et perso je m'en plains pas vu que c'est un de mes personnages préféré), mais voilà, Andy et Joe et les autres passe simplement au second plan quand ce n'est pas à la trappe, ce qui peut être frustrant quand on apprécie ces personnages.

De même, la romance entre Terry et Lily, élément important du scénario (et pour les épisodes suivant) se retrouve dans la fâcheuse situation de se conclure alors qu'elle venait de vraiment débuté.

Autre élément , et c’est sans doute le plus gênant pour une adaptation de jeu de combat, ce manque de temps fait que ces dernier sont expédié en 2 temps trois mouvement et n'offre que peu d'intensité, Rageant encore une fois pour les fans qui espérait voir les héros sortir des coups spéciaux dans des combat acharné.

 

 

Ne me demandez pas pourquoi Andy à les cheveux bleu, c'est un grand mystère dans la mesure ou il est bel et bien blond sur les affiche et dans les suites.

 

 

Le manque de Budget : là il se ressent au niveau de l'animation et du design général ou de la mise en scène.
pour ce qui est du design, il ne s’agit pas de critiquer le chara-design de Masami Obari, mais bien le fait que le design est inégal. Comprenez par là que les même personnages sont alterne entre le bon et le mauvais, tantôt le personnage est bien dessiné avec des effets d'ombre, tantôt le design est sommaire voir moche.

L'animation et la mise en scène souffre eux aussi de ce manque de budget, de tant en temps on aura le droit à de belle trouvaille, des passages bien léché, mais la plupart du temps il faudra se contenté du minimum syndical.

 

Pour la VF faite un tour ici.

 

 

Ce combat à dut duré 10 seconde maximum

 

 

Fatal Fury 1 est la preuve que ce n’est pas parce qu’on respecte scénaristiquement une œuvre que ça fait forcément une bonne adaptation (et un bon film). Il est vrai que le budget et la durée n’aide pas, mais on ne peut s’empêcher de se dire qu’il aurait été possible de faire mieux, bien mieux.

Fatal Fury 1 peut se voir en vu de soirée ou l'on se passerait la trilogie dans sont intégralité ou si l'on est fan de la saga, mais en dehors de ça ce n’est pas un anime intéressant.

 

 

Où le trouver ?

 

Le film est sortie il y a perpette en VHS chez TF1 Vidéo (ha ben tiens après on s'étonne du doublage) aux éditions Shuriken. De plus cette édition est entièrement en Français, à oublier donc.

Il faudra donc se tourner vers Blackbone qui a eu la bonne idée de ressortir la trilogie en un DVD avec choix des langues.

en gros :

Bien

 

 

 

Pas Bien

 



18/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres