Dead or Alive (2005)

Réalisateur :  Corey Yuen Kwai



Dead Or Alive est le cas typique d'adaptation sur laquelle on tape allégrement avant même sa sortie. Faut dire que la bande annonce était bien ridicule, laissant présager un ersatz de Charlie's Angel. De même retrouver Paul W.S. Anderson à la production laissé on ne peut plus songeur. Bref Dead or Alive s'est bien fait taper dessus, par votre serviteur entre autre, avant sa sortie. Cependant, si il est tout a fait légitime d'avoir des appréhension vis a vis d'une œuvre cinématographique, on ne peut vraiment la juger que sur visionnage. Que vaut donc véritablement ce Dead Or Alive ?





Il est difficile de poser un scénario sur une jeu qui se résume pour 95 % des personnes a des combats entre filles aux protubérance mammaire exagérer, peu de joueur connaissant les motivations ou histoire des protagonistes. Le film se concentre donc sur le classique scénario du tournoi, cependant on retrouve certain élément qui montre une volonté de ne pas trop trahir l'œuvre originale. On pourrait citer par exemple le casting. Si on trouve a redire sur Hayabusa qui ne ressemble pas a sa version vidéoludique, ou le choix de l'inexpressive Davon Aoki pour jouer Kasumi, certains s'en sortent très bien comme les interprètes de Tina ou de Bass. Dans l'ensemble le casting s'en sort honorablement.

De même, si le scénario est réduit au tournoi, il faut noter certains éléments scénaristique du jeu sont prit en compte, le fait que le père d'Héléna est assassiné, les sentiment d'Ayane envers le frère de Kasumi (bon ils ont quand même zappé le fait que ce soit sa belle sœur et son passé douloureux). Enfin, il y a même une partie de beach volley histoire de satisfaire les fans de DOA Xtrem Beach Volley.






On l'a vu plus d'une fois, les adaptations de jeux de baston est casse gueule, Street Fighter ou Double Dragon se sont lamentablement vautré. Mais voilà, Dead Or Alive a un avantage comparé a ses prédécesseur : il ne se prend pas au sérieux et assume son coté kitch. Ceci n'a l'air de rien, mais au final les excès et autre situation comique passe bien vu qu'ils sont assumer. Il faut ajouter à cela qu'au final, le film n'a aucune prétention si ce n'est de divertir et d'offrir une bonne dose de combat. Partie de ce constat il est dur de critiquer le film sur sa crédibilité ou ses coté too much.




Même si l'on peut reprocher une utilisation excessive de câbles, les combats s'avèrent bien filmé et bien chorégraphié. Il ne faut pas oublié que le réalisateur Corey Yuen Kwai est avant tout un chorégraphe issue de la même formation que Jackie Chan et Sammo Hung. Bref au contraire d'un Gordon Chan sur King of Fighter, Corey Yuen fait un travail tout ce qu'il y a de plus correct et honnête, les combats sont bien cadrés et se suivent sans soucis. Enfin avec 1 heure 20 au compteur, le film a en plus le mérite de na pas traîner en longueur.


Pour conclure

Dead or Alive est finalement un film que l'on a jugé un peu trop vite. Si on le prend pour ce qu'il est, à savoir un film sans prétention qui assume son coté kitch, Dead or Alive se révèle être une série B sympathique qui se suit sans problème. Pas un chef d'œuvre certes, mais un divertissement agréable. Probablement l'une des meilleures adaptations live d'un jeu de baston, même si c'est vrai que la concurence est loin d'être rude a ce niveau.



Où le trouver

Le film est sortie en France chez TF1 vidéo, avec making of et scène coupé en bonus.



03/10/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres